Échographie pelvienne

L’échographie est une méthode d’imagerie médicale non invasive qui utilise des ultrasons pour produire en temps réel des images des organes et des tissus internes du corps.

Contrairement à la radiologie, elle n’utilise pas de rayons X. Elle présente donc l’avantage de ne pas être irradiante.

Qu’est-ce qu’une échographie pelvienne ?

L’échographie pelvienne est un examen qui permet, grâce aux ultrasons, d’étudier avec précision les organes de la cavité pelvienne : les ovaires, l’utérus, les trompes de Fallope et la vessie chez la femme mais aussi la prostate, la vessie et les vésicules séminales chez l’homme.

Il s’agit d’un examen fréquemment indiqué chez les femmes.

Cette échographie peut être nécessaire pour diagnostiquer et suivre des pathologies infectieuses, inflammatoires ou tumorales localisées dans le pelvis.

Pourquoi faire une échographie pelvienne ?

L’échographie pelvienne est souvent indiquée devant des douleurs pelviennes ressenties dans le bas du ventre ou des saignements vaginaux inexpliqués.

Elle permet de diagnostiquer diverses pathologies ou situations :

  • Il s’agit de l’examen de première intention pour diagnostiquer des lésions d’endométriose
  • La recherche de pathologie de l’endomètre comme un polype utérin ou un cancer de l’utérus
  • Devant une recherche de syndrome des ovaires polykystiques (SOPK)
  • Le bilan de pathologie du myomètre (fibromes, adénomyose..)
  • L’exploration de tumeurs des ovaires bénigne ou maligne, comme des kystes ou des cancers ovariens. Une IRM pelvienne est souvent utilisée comme bilan complémentaire
  • Grossesse extra-utérine. L’échographie pelvienne révèle une cavité utérine vide et une masse au niveau d’une trompe de l’utérus
  • Bilan d’une grossesse
  • Malformations de l’utérus du type cloison utérine, utérus bicorne etc
  • Maladies inflammatoires pelviennes (MIP) ou infections génitales, urinaires
  • Suspicion d’une tumeur maligne. L’échographie pelvienne ne peut poser un diagnostic définitif de cancer. Des examens complémentaires sont donc nécessaires, comme l’IRM pelvienne, pour étudier le stade d’avancée du cancer, son étendue etc

Cet examen permet également de :

  • Établir un bilan d’infertilité en visualisant l’activité folliculaire
  • Vérifier le bon positionnement d’un stérilet
  • Contrôler l’évolution d’une procréation médicalement assistée (PMA)
  • Confirmer l’existence d’une ovulation

Chez l’homme, l’échographie pelvienne est indiquée pour explorer la vessie et la prostate, déceler la présence de masses anormales comme l’adénome de la prostate ou un cancer.

Faut-il se préparer avant une échographie du pelvis ?

L’échographie du pelvis ne nécessite pas de préparation particulière.

Toutefois, il vous sera demandé de vous présenter avec la vessie pleine pour obtenir des images des organes de meilleure qualité. Pour ce faire, évitez d’uriner dans les deux heures qui précèdent votre examen.

Si vous avez uriné, veuillez boire 4 à 5 verres d’eau une heure avant l’examen.

Existent-ils des contre-indications à une échographie pelvienne ?

L’échographie pelvienne utilise des ultrasons et non pas des rayons X. Elle n’est donc pas irradiante et peut être pratiquée sans contre-indications.

Un protège sonde contenant du latex est utilisé lors d’une échographie pelvienne endovaginale. Veuillez donc nous informer si vous y êtes allergique.

Comment se déroule une échographie pelvienne dans les centres Révélis ?

L’échographie du pelvis est sans douleur. Elle dure entre 20 et 30 minutes.

Une fois dans la salle d’examen, on vous demandera de retirer les vêtements nécessaires avant de vous allonger sur le dos.

L’examen se déroule en deux étapes. Dans un premier lieu, une exploration par voie sus-pubienne est réalisée. Le radiologue applique sur la peau, au niveau du pubis, un gel pour faciliter le passage des ultrasons.

Ensuite, l’examen peut se poursuivre par une exploration endovaginale. Elle est réalisée après votre accord. Le radiologue introduit une sonde, recouverte d’une protection spécifique dans le vagin. C’est un examen complet qui permet d’obtenir de meilleures images des ovaires et de la muqueuse utérine.

Il peut être effectué durant vos règles.

Chez les hommes, l’échographie pelvienne se réalise par voie endorectale. Cela implique l’introduction de la sonde dans le rectum pour mieux visualiser la prostate.