Scanner ORL : imagerie tête et cou

Le scanner, aussi appelé tomodensitométrie (TDM), est une technique d’imagerie médicale qui utilise des rayons X pour obtenir des images en coupes fines des organes, vaisseaux sanguins, os et articulations.

Le scanner ORL (pour Oto-Rhino-Laryngologie) est un examen utile pour étudier les structures du cou et de la tête.

Qu’est-ce qu’un scanner ORL ?

Le scanner du cou et de la tête est un examen couramment prescrit en ORL.

Il permet, grâce aux rayons X, de visualiser les structures de la sphère ORL : les sinus, le larynx avec les cordes vocales, les étages du pharynx (naso et oro-pharynx), les chaînes ganglionnaires, les glandes salivaires (parotides, sous maxillaires) ainsi que l’oreille (interne, moyenne et externe) et la thyroïde.

L’IRM ORL constitue un examen de référence en raison de sa précision anatomique mais le scanner est indispensable pour l’étude de l’étage laryngé . Cependant, dans les cas où l’IRM est contre-indiquée, le scanner est utilisé en substitution.

Ce scanner est nécessaire pour diagnostiquer et suivre des pathologies infectieuses, inflammatoires ou tumorales

Indications d’un scanner ORL : exploration des sinus de la face, des oreilles, des voies aéro-digestives et des glandes salivaires

Le scanner ORL permet d’étudier les différentes pathologies touchant la tête (nez, sinus, bouche, oreilles) et le cou (gorge, pharynx, larynx, glandes salivaires, thyroïde).

Il est indiqué devant diverses situations :

  • Il s’agit de l’examen de référence pour explorer les sinusites récurrentes et différencier les formes aiguës des formes chroniques. Il permet de mettre en évidence les causes de la sinusite telles qu’une infection dentaire, une obstruction ou rechercher une polypose. Il est systématiquement complété par un dentascan
  • En pré-opératoire. Il permet d’établir un bilan anatomique très précis afin de faciliter l’intervention chirurgicale
  • Certains troubles auditifs tels que les acouphènes et la surdité. Le scanner ORL est un examen clé qui permet de visualiser toutes les composantes anatomiques de l’oreille interne et de rechercher des pathologies telles que : le cholestéatome, l’otospongiose, des malformations de l’oreille interne, des anomalies des osselets ou du conduit auditif externe et du tympan
  • Recherche de nodules thyroïdiens. L’échographie thyroïdienne est l’examen de référence pour explorer la thyroïde et caractériser la nature des nodules thyroïdiens. Le scanner du cou peut aider à déterminer la nature, la taille et l’emplacement des nodules du cancer de la thyroïde et faire le bilan locorégional. Il permet de déterminer le traitement approprié en cas de lésion cancéreuse
  • Devant la suspicion de lésions du larynx et de l’hypopharynx
  • Dans le cas de douleurs à la gorge, lors de la déglutition ou si vous avez une voix rauque persistante. Le scanner permet d’établir un diagnostic précis et de rechercher un éventuel cancer au niveau du larynx ou hypopharynx
  • La présence d’un corps étranger pharyngé. Le scanner ORL aide à déterminer sa taille et sa localisation

Dans le cadre d’un bilan d’extension des cancers de la région cervicale. Celui-ci peut être réalisé avec des manœuvres telles que la manœuvre de valsalva et la manœuvre de la trompette.

Quelle préparation avant un scanner tête et cou ?

Le scanner ORL peut être réalisé avec ou sans produit de contraste. Ce sera à votre radiologue de décider du protocole, en fonction de l’indication initiale. Si l’injection du produit de contraste est nécessaire, il est conseillé de venir à jeun pendant environ 4 heures avant votre examen. Dans le cas contraire, aucune préparation n’est demandée.

Si vous avez des allergies, un test pourra être indiqué afin de vérifier s’il n’y a pas de contre indication à l’injection du produit de contraste. Si c’est le cas, une prémédication anti-allergique sera nécessaire.

Il est essentiel de signaler votre grossesse ou la possibilité d’être enceinte, car des précautions spéciales doivent être prises durant l’examen pour protéger le fœtus contre les rayons X.

Si vous êtes diabétique sous traitement oral , veuillez informer le secrétariat lors de la prise de rendez-vous afin d’adapter les instructions.

Si vous êtes âgé (plus de 60 ans) ou en insuffisance rénale, il sera nécessaire de faire une prise de sang avant l’examen pour doser la créatinine.

Le jour de votre examen, veuillez vous munir de votre ordonnance, carte vitale, la liste de médicaments que vous prenez, ainsi que toutes vos imageries médicales réalisées pertinentes pour l’examen.

Déroulement d’un scanner ORL dans les centres Révélis

Le scanner ORL est sans douleur. Il dure en moyenne 15 minutes.

Lors de votre arrivée au service de radiologie, vous serez pris en charge par un technicien en radiologie qui vous conduira dans une cabine pour retirer tout objet métallique en votre possession comme les clés, piercing, soutien-gorge etc.

Si votre examen nécessite l’injection d’un produit de contraste, le technicien se chargera de la procédure en posant une voie intraveineuse.

Ensuite, vous serez positionné(e) sur un lit d’examen, allongé(e), les bras le long du corps. Le lit se déplacera lentement dans un large anneau pour prendre différents clichés.

L’équipe médicale se positionne derrière un écran. Elle vous demandera à l’aide d’un micro de rester immobile et de bloquer votre respiration pendant la procédure pour une meilleure précision des images. En cas de nécessité, elle peut intervenir à tout moment.

Contre-indications à un scanner ORL

Le scanner ORL est déconseillé pendant la grossesse (particulièrement lors du premier trimestre), l’allaitement, en cas d’insuffisance rénale sévère, ou en présence d’allergie à l’iode.