Scanner cérébral

Le scanner, aussi appelé tomodensitométrie (TDM), est une technique d’imagerie médicale utilisant des rayons X pour créer des images en coupes fines des organes, vaisseaux sanguins, moelle épinière, os et articulations. Cet examen est en capacité de détecter diverses anomalies invisibles sur des radiographies standards ou à l’échographie.

Qu’est-ce qu’un scanner cérébral ?

Le scanner cérébral est une méthode d’imagerie qui explore les structures anatomiques de la boîte crânienne : vaisseaux, cerveau, méninges ,cavités cérébrales…

Comme tous les autres types d’examens scanographiques, le fonctionnement du scanner cérébral est basé sur l’exploitation des propriétés des rayons X. Les signaux émis sont capturés de manière informatique et convertis en images hautement détaillées.

Les scanners actuels se distinguent par une acquisition de coupes nominales très fines (actuellement près de 600 µm) et très rapides avec un tour réalisé en moins de 0,4 secondes et un nombre multiples de détecteurs (souvent 64 ou 128 détecteurs)

Les nuances obtenues, allant sur une échelle de gris du noir au blanc, varient en fonction de la densité des tissus examinés. Cette méthode est aisément accessible, rapide (l’acquisition des images prend environ quelques secondes par série), et elle se distingue par sa précision et sa fiabilité.

Indications d’un scanner cérébral

Les indications du scanner cérébral sont le plus souvent supplantées par la réalisation d’IRM cérébrale en première intention.

En cas de non disponibilité immédiate de l’IRM ou en cas de contre-indication à l’IRM (pacemaker, claustrophobie etc…),  le scanner cérébral peut être indiqué devant :

  • Suspicion d’accident vasculaire cérébral (AVC) : Il est ici sollicité en seconde intention après une IRM cérébrale qui est l’examen de référence lorsque celle-ci n’est pas disponible en urgence.  Le scanner cérébral peut dans ce cas visualiser une hémorragie intracrânienne ou sous arachnoïdienne (AVC de nature hémorragique), mais il révèle de manière inconstante et assez tardivement des signes d’ischémie ( AVC de nature ischémique)
  • Des céphalées ( maux de têtes ) : le scanner cérébral en urgence permet de rechercher des signes d’hémorragies intracérébrales ( faisant suite à des ruptures d’anévrismes, des saignements sur autres pathologies vasculaires ou tumorales… ) . Un scanner peut aussi orienter spontanément vers une tumeur, ou une hypertension intracrânienne par dilatation ventriculaire
  • Certains symptômes neurologiques peuvent être explorés par un scanner cérébral : déficit neurologique, troubles de la vue, pertes de mémoire
  • Certains symptômes psychiatriques peuvent également indiquer une exploration organique
  • Traumatismes crâniens: le scanner grâce à sa haute précision anatomique aide à détecter des fractures même minimes et peut supplanter l’IRM cérébrale dans ce genre d’indications, il peut aussi dépister des hémorragies cérébrales potentielles consécutives à un traumatisme crânien
  • Un traumatisme du massif facial : fracture orbitaire avec des lésions traumatiques possibles au niveau des yeux, du plancher de l’orbite, des parois des sinus etc
  • Crises d’épilepsie : Le scanner met en évidence les éventuelles lésions cérébrales pouvant être associées à une crise d’épilepsie

Le scanner cérébral peut être réalisé avec ou sans produit de contraste. Ce sera à votre radiologue de décider du protocole, en fonction de l’indication initiale. De manière générale :

  • Le scanner cérébral sans produit de contraste est réalisé dans le cas d’un traumatisme crânien avec suspicion d’hémorragie ou d’hématome
  • L‘injection de ce produit peut évaluer une obstruction vasculaire cérébrale causée par un caillot (AVC ischémique) ou préciser un anévrisme avant une éventuelle intervention chirurgicale
  • évaluer une tumeur ou une lésion infectieuse, ou pour mettre en évidence une thrombose

Préparation avant une TDM cérébrale

Si lors de la prise de rendez-vous, il a été mentionné que vous pourriez nécessiter un scanner cérébral avec injection de produit de contraste, il est recommandé d’être à jeun pendant 2 heures avant votre rendez-vous.En revanche, un scanner cérébral sans injection ne demande aucune préparation spécifique.

Les patients diabétiques sous traitement doivent informer le secrétariat lors de la prise de rendez-vous pour adapter les instructions.

Si vous êtes enceinte ou allaitez, signalez-le lors de la prise de rendez-vous.

Lors de votre arrivée au service, vous devrez retirer tout bijou ou objet métallique en votre possession (piercings, soutiens-gorge, clés, etc.) et les déposer dans la cabine désignée à cet effet.

Déroulement d’un scanner cérébral au centre Révélis

Le scanner cérébral est un examen indolore et qui ne nécessite aucune anesthésie.

Allongé(e) sur le dos, avec les bras derrière la tête ou le long du corps, vous serez positionné(e) sur un lit d’examen qui se déplacera lentement à travers un large anneau pour prendre différents clichés. Il est important de rester immobile pour obtenir des images nettes.

L’équipe médicale restera en communication avec vous via un micro et peut vous demander de retenir votre respiration à plusieurs reprises. La durée typique d’un scanner est d’environ 10 à 15 minutes.

Contre-indications à un scanner cérébral

Le scanner n’est pas indiqué pendant la grossesse, particulièrement lors du premier trimestre.

Une insuffisance rénale sévère contre-indique l’injection de produit de contraste. Un antécédent de réaction allergique sévère à l’injection de produit de contraste fait également partie des précautions à prendre en compte.