Angio-IRM

L’IRM (Imagerie par Résonance Magnétique), est une technique d’imagerie médicale non irradiante qui utilise un champ magnétique puissant et des ondes electromagnétiques pour obtenir des images détaillées en 2D ou 3D de l’intérieur du corps. 

L’angio-IRM est un examen d’exploration des structures vasculaires du corps.

Qu’est-ce qu’un angio-IRM ?

L’angio-IRM est un examen qui permet de visualiser les artères et veines du corps : les vaisseaux du cou et du cerveau, des aortes abdominales et thoraciques,  des artères rénales ainsi que des membres inférieurs. 

C’est un examen non invasif utilisé pour diagnostiquer d’éventuelles anomalies ou blocages au niveau des vaisseaux sanguins.

Il est réalisé dans des indications très précises quand les autres examens complémentaires non invasifs comme l’écho-doppler ne sont pas concluants ou en compléments d’autres examens (Angioscanner, echodoppler, suspicion clinique de sténose, recherche d’anévrisme etc..).

Pourquoi faire une angiographie par IRM ?

L’angio IRM est utilisée principalement dans un but diagnostique

Cet examen est indiqué devant diverses situations : 

  • Suspicion d’accident vasculaire cérébral (AVC) ou accident ischémique transitoire (AIT). L’angio IRM peut aussi visualiser une hémorragie intracrânienne ou sous arachnoïdienne
  • En cancérologie, l’angio IRM permet de cartographier le réseau vasculaire néoformé qui nourrit la tumeur. Elle est utilisée dans le cadre d’un bilan d’extension en préopératoire ou en suivi de traitement
  • Étudier la morphologie des vaisseaux (veines ou artères) pour apprécier leur éventuel degré de sténose (rétrécissement de calibre du vaisseau), d’occlusion ou de thrombose
  • Rechercher un anévrisme cérébral ou aortique
  • Explorer des troncs supra-aortiques supérieurs pour rechercher des sténoses carotidiennes.
  • Rechercher d’éventuelles malformations artérioveineuses cérébrales (MAV)
  • Comprendre les causes de certains vertiges ou troubles auditifs

Quelle différences entre un angioscanner et un angio IRM ?

Le principe de l’angioscanner est le même que l’angio IRM : visualiser les vaisseaux sanguins pour diagnostiquer d’éventuelles pathologies vasculaires. 

La principale différence entre ces deux examens réside dans la technique utilisée. L’angioscanner utilise les rayons X et se déroule au sein d’un anneau tandis que l’angio IRM fonctionne dans un tunnel et utilise un champ magnétique et des ondes de haute fréquence.  

De plus, à la différence des rayons X qui utilisent beaucoup les produits de contraste iodés, l’Angio-IRM peut se faire sans injection ou avec injection d’un produit à base de gadolinium

L’angio IRM est souvent privilégiée pour son caractère non irradiant et sa capacité à produire des images de haute résolution des vaisseaux sanguins. Elle ne présente aucun risque et est donc une option idéale pour les patients sensibles ou les enfants.

Déroulement d’une IRM vasculaire dans les centres Révélis

L’IRM vasculaire dure en moyenne 15 à 30 minutes. Elle ne nécessite pas de préparation particulière.

Avant l’examen, il vous sera demandé de retirer vos bijoux et tout objet de vos poches (clés, téléphone portable, portefeuille, stylos, etc) pouvant nuire à la qualité des images. 

L’angio-IRM est réalisée avec l’injection intraveineuse d’un produit de contraste gadoliné afin d’améliorer la netteté des images.

Une fois dans la salle d’examen, le manipulateur en radiologie procèdera par une perfusion veineuse contenant le produit de contraste. 

L’IRM est un examen assez bruyant. Un casque auditif ou des bouchons d’oreille vous seront donnés pour diminuer le bruit.

Au moment de l’examen, vous serez allongé(e) sur le dos sur la table d’examen. La table est ensuite déplacée à l’intérieur de l’appareil d’IRM.

Vous devez rester immobile durant toute la durée de l’examen afin d’assurer la netteté des images. A certains moments, l’équipe médicale, placée derrière une vitre protectrice, vous demandera de tenir votre respiration pendant quelques secondes pour garantir la netteté des images.

En cas de besoin, vous pouvez alerter l’équipe en utilisant la sonnette de sécurité qui vous sera remise en début d’examen.

Quelles sont les contre-indications d’un angio- IRM ?

L’angio-IRM possède les mêmes contre-indications que pour toute IRM, à savoir en présence : 

  • D’implants et projections métalliques intra-oculaires
  • De valve cardiaque métallique et d’une pile cardiaque (pacemaker)
  • De certains clips métalliques intracrâniens
  • D’une prothèse auditive non amovible ou de toute dispositif métallique implanté

De plus, l’injection de produit de contraste est contre-indiquée pour certains produits gadolinés en cas d’insuffisance rénale sévère, aussi en cas d’antécédents de réactions allergiques graves liées à l’injection de produit de contraste. 

Il est donc nécessaire de nous informer avant votre prise de rendez-vous si vous êtes concernés par une de ces situations afin que des mesures appropriées puissent être prises.

Si vous souffrez de claustrophobie, prévenez l’équipe médicale. Il est envisageable, si besoin, d’effectuer une légère sédation pour vous apaiser.