IRM cérébrale

L’IRM, ou Imagerie par Résonance Magnétique, est une technique d’imagerie médicale qui fournit des images détaillées en deux ou trois dimensions de l’intérieur du corps ( 2D ou 3D).
Elle permet une exploration précise de diverses structures anatomiques, offrant des images de haute résolution sans émettre des rayons X.

Qu’est-ce qu’une IRM cérébrale ?

L’IRM cérébrale ou IRM du cerveau est indiquée en première intention en raison de sa sensibilité élevée pour examiner le parenchyme cérébral.

Elle permet de visualiser diverses structures cérébrales, notamment la substance grise et blanche, les ventricules, les méninges ainsi que la vascularisation artérielle et veineuse.

Les indications d’une IRM cérébrale

L’IRM cérébrale est l’examen de référence pour diagnostiquer diverses pathologies et anomalies cérébrales :

  • Lors d’une suspicion d’un accident ischémique transitoire (AIT) ou d’un accident vasculaire cérébral (AVC) : Elle permet de visualiser des signes de lésions ou d’hémorragie intracrânienne. En cas d’impossibilité de réaliser une IRM ou si elle est contre-indiquée, il est recommandé d’effectuer un scanner cérébral
  • Des céphalées inhabituelles d’intensité croissante : l’IRM cérébrale permet dans ce cas de rechercher des signes d’hémorragies intracérébrales, d’anomalies vasculaires, d’infections ou de tumeurs cérébrales responsables de ces symptômes. De plus, dans ce contexte, l’IRM cérébrale peut également détecter des anomalies structurelles telles que la malformation de Chiari de type I
  • Des signes d’hypertension intracrânienne
  • Certaines anomalies neurologiques, avec ou sans fièvre : faiblesse, démarche altérée, mouvements involontaires, troubles de la vision et de la mémoire
  • A la suite de traumatismes crâniens : L’IRM cérébrale permet de vérifier la présence d’éventuelles lésions hémorragiques intra cérébrales
  • Exploration de pathologies dégénératives (maladie d’Alzheimer ou de Parkinson), inflammatoires comme la sclérose en plaque ou infectieuses telles que l’encéphalite et la méningite
  • La détection de tumeurs cérébrales. L’IRM cérébrale est souvent précédée ou complétée par un scanner cérébral, pour une évaluation plus exhaustive des anomalies cérébrales
  • Crises d’épilepsie : L’IRM cérébrale permet de mettre en évidence d’éventuelles anomalies structurelles ou lésions cérébrales pouvant être responsables des crises d’épilepsie

Quelle est la préparation avant une IRM du cerveau ?

L’IRM cérébrale est souvent réalisée sans injection intraveineuse d’un produit de contraste iodé. Il n’est donc pas nécessaire d’être à jeun.

Si l’on vous a indiqué la possibilité d’une injection de produit de contraste lors de la prise de rendez-vous, nous vous recommandons de jeûner pendant 2 heures avant votre examen.

Si vous avez des allergies, un test pourra être indiqué afin de vérifier s’il n’y a pas de contre indication à l’injection du produit de contraste. Une prémédication anti-allergique pourrait être nécessaire.

Veuillez nous informer lors de la prise de votre rendez-vous si vous êtes enceinte, susceptible de l’être ou allaitez. Des mesures de sécurité seront prises.

De plus, si vous souffrez de claustrophobie, prévenez l’équipe médicale. Un médicament contre l’anxiété pourra vous être prescrit.

Le jour de votre examen, pensez à amener votre ordonnance, carte vitale, vos précédents examens (radiographies, IRM, scanner, etc) ainsi que vos résultats de bilan rénal si cela a été demandé lors de prise de rendez-vous.

Existe-t-il des contre-indications à la réalisation d’une IRM cérébrale ?

Les contre-indications à une IRM cérébrale sont similaires à celles de tous les autres examens d’IRM.

Elle est contre indiquée en présence :

  • D’une prothèse auditive non amovible ou de certains dispositifs implantés
  • De valve cardiaque métallique et d’une pile cardiaque (pacemaker)
  • D’implants et projections métalliques intra-oculaires
  • De certains clips métalliques intracrâniens

Déroulement d’une IRM cérébrale dans les centres Révélis

L’IRM cérébrale est un examen qui ne provoque aucune douleur. Il dure en moyenne entre 15 et 25 minutes.

Avant l’examen, il vous sera demandé de retirer vos bijoux et tout objet de vos poches (clés, téléphone portable, portefeuille, stylos, etc)  pouvant nuire à la netteté des images.

Une fois dans la salle d’examen, le manipulateur en radiologie vous demandera de porter une surblouse et éventuellement des surchaussures.

Si un produit de contraste est nécessaire, le manipulateur en radiologie procédera par la mise en place d’un cathéter dans une veine pour l’injecter.

L’IRM est un examen assez bruyant. Des bouchons d’oreille ou un casque de musique vous seront donnés pour limiter le bruit.

Au moment de l’examen, vous serez allongé(e) sur la table d’examen, avec une antenne spécifique au niveau de votre tête. Cet équipement permet d’immobiliser votre crâne afin d’obtenir des images de qualité. La table est ensuite déplacée à l’intérieur de l’appareil d’IRM.

L’appareil est équipé d’un micro. Vous pouvez alerter l’équipe en cas de besoin, en utilisant la sonnette qui vous sera remise en début d’examen.

Si cela est nécessaire, nous pouvons intervenir à tout moment ou interrompre l’examen.