Ostéodensitométrie : diagnostic de l’ostéoporose

Enjeu majeur de santé publique, l’ostéoporose est une pathologie du squelette responsable d’une augmentation du risque de fracture par rapport à la population générale. C’est l’ostéodensitométrie qui permet d’établir le diagnostic de l’ostéoporose. Il s’agit d’un examen qui expose à une très faible irradiation.

Qu’est-ce que l’ostéoporose?

Généralement associée au vieillissement, l’ostéoporose est une pathologie osseuse qui se manifeste plus souvent chez les femmes que chez les hommes.

Elle se caractérise par une dégradation de la microarchitecture osseuse, ce qui engendre une fragilité importante des os du squelette et ainsi une augmentation du risque de fractures. Les fractures constituent en effet la principale complication de l’ostéoporose, elles concernent surtout les vertèbres, le col du fémur, mais aussi le poignet.

On distingue l’ostéoporose liée à l’âge, plus fréquente chez les femmes et qui se manifeste spontanément après la ménopause. Elle est directement liée à la carence hormonale oestrogénique.

L’ostéoporose secondaire est plus rare. Elle peut être induite par certains traitements ( une prise de corticoïdes au long cours surtout ), ainsi que certaines pathologies endocriniennes ( hyperthyroïdie, hyperparathyroïdie …).

Plusieurs facteurs peuvent favoriser l’installation de l’ostéoporose : antécédents familiaux, sédentarité, apport vitamino calcique insuffisant…

Qu’est-ce qu’une ostéodensitométrie ?

La mesure de la densité minérale osseuse (DMO) est l’examen de référence pour le diagnostic de l’ostéoporose.

L’ostéodensitométrie est un examen radiologique qui repose sur une absorption biphotonique, c’est-à-dire que la mesure de la densité osseuse utilise deux faisceaux de rayons X d’énergies différentes.

Cet examen doit être réalisé au niveau de 2 sites, de préférence le rachis lombaire (3 vertèbres au moins ) et l’extrémité inférieure du fémur.

Pourquoi réaliser une ostéodensitométrie ?

L’ostéodensitométrie est le plus souvent indiqué pour rechercher une ostéoporose devant un contexte évocateur : fracture hors contexte traumatique ni tumoral, antécédent de fracture sans contexte traumatique…

Mais également :

  • Devant des pathologies et/ou prises médicamenteuses susceptibles d’induire une ostéoporose
  • Chez la femme ménopausée ayant des facteurs de risques ( longue prise de corticoides, en état de maigreur…)

Préparation à l’examen de densitométrie osseuse

Aucune préparation particulière n’est nécessaire à un examen de mesure de la densitométrie osseuse. Vous pouvez amener avec vous toute ancienne exploration osseuse.

Lors de votre prise de rendez-vous, il faudra nous en informer si vous êtes enceinte et si vous avez récemment eu un examen radiologique avec injection de produit de contraste.

il n’est pas nécessaire d’être à jeun.

Déroulement d’une ostéodensitométrie dans les centres Révélis

L’examen est rapide et indolore. Il dure une dizaine de minutes et se déroule en position couchée sur la table. Un appareil émettant des photons survole la partie du corps à examiner et plusieurs clichés sont pris.

Lorsque vous viendrez pour votre examen dans l’un des centres de Révélis, vous devrez vous munir de votre carte vitale ainsi que de votre attestation de sécurité sociale, de l’ordonnance du médecin qui vous a prescrit cet examen ainsi que de tous les examens précédemment effectués si vous en avez.

Existent-t-ils des contre-indications à l’ostéodensitométrie ?

L’ostéodensitométrie ne comporte aucun risque ni contre-indication, à l’exception d’une éventuelle grossesse ou d’une injection de produit de contraste au cours des trois jours précédant l’examen.