Échographie prostatique

L’échographie est une méthode d’imagerie médicale qui repose sur l’utilisation d’ultrasons pour produire en temps réel des images des organes et des tissus internes du corps.

C’est un examen utile dans le dépistage de certaines pathologies affectant la prostate chez l’homme.

Qu’est-ce qu’une échographie de la prostate ?

L’échographie de la prostate est un examen rapide et indolore qui consiste à étudier à l’aide d’ondes sonores la glande prostatique : sa taille, sa forme et sa texture.

Elle permet également en même temps de visualiser les organes urinaires voisins : les reins, la vessie, les uretères et les vésicules séminales.

L’échographie de la prostate fonctionne en appliquant une sonde émettrice d’ultrasons sur la peau du bas-ventre ( échographie prostatique par voie sus-pubienne) ou dans le rectum (échographie prostatique par voie endorectale) . Les ultrasons émis pénètrent dans le corps et rebondissent sur les structures internes, produisant des échos. Ces échos sont ensuite analysés par un système informatique qui les traduit en images détaillées sur un écran vidéo.

Quelle est l’indication d’une échographie de la prostate ?

L’échographie de la prostate est l’examen de première intention lorsque le médecin soupçonne une anomalie au niveau de la prostate.

Elle est indiquée pour diverses raisons :

  • Dépister d’éventuelles anomalies telles que les kystes, des nodules ou les calcifications
  • Diagnostiquer une hypertrophie bénigne de la prostate (adénome prostatique) après un toucher rectal. L’échographie permet d’évaluer la taille de la prostate et d’apprécier le retentissement de son augmentation de volume sur la vessie, les reins et les voies urinaires. Elle est prescrite en cas de troubles fonctionnels urinaires tels que : envie fréquente d’uriner (pollakiurie), émission d’une faible quantité d’urine, infection urinaire récurrentes, dysurie, rétention, incontinence urinaire etc
  • En pré et postopératoire d’une chirurgie de l’adénome ou de cancer de la prostate. L’échographie aide au choix de la voie d’intervention et permet de détecter d’éventuelles complications après la chirurgie
  • Guidage des biopsies qui permettent, avec un examen anatomopathologique, de confirmer le diagnostic de cancer de la prostate. L’échographie permet de guider le geste et être sur que l’aiguille est bien orientée au niveau du parenchyme prostatique afin de minimiser les risques
  • Diagnostiquer une prostatite aiguë. L’échographie est indiquée devant des symptômes révélateurs tels que : la présence de sang dans les urines, une sensation de brûlure lors de la miction, des difficultés à uriner ainsi que de la fièvre et des frissons
  • Suspicion d’un abcès prostatique ou pour rechercher un résidu vésical
  • Plus rarement, l’échographie prostatique peut être indiquée pour un bilan d’une stérilité. Elle permet d’identifier les causes potentielles de la stérilité chez l’homme : dysfonctionnement de la prostate ou des vésicules séminales

Comment se préparer à une échographie prostatique ?

L’échographie de la prostate ne nécessite pas de préparation particulière.

Toutefois, pour une échographie prostatique par voie sus-pubienne, il vous sera demandé de vous présenter avec la vessie pleine pour obtenir des images des organes de meilleure qualité. Pour ce faire, il est recommandé de boire environ 1L d’eau et de ne pas uriner une heure avant votre examen.

Concernant l’échographie de la prostate par voie rectale, il est recommandé d’avoir le rectum vide pour ne pas gêner la pénétration de la sonde. Un petit lavement rectal est réalisé quelques heures avant votre examen.

Cet examen n’implique pas l’injection intraveineuse d’un produit de contraste. Il n’est donc pas nécessaire d’être à jeun. Vous pouvez continuer à prendre vos médicaments.

Avant de vous rendre au rendez-vous, vérifiez que les papiers suivants sont prêts : votre ordonnance, vos anciennes échographies, la liste des médicaments que vous prenez et votre carte vitale.

Comment se passe une échographie de la prostate  dans les centres Révélis ?

Une échographie de la prostate dure entre 15 et 30 minutes. Elle est réalisée par un médecin ou un manipulateur en radiologie.

Pendant l’échographie par voie sus-pubienne, vous serez allongé sur le dos sur un lit, les jambes légèrement écartées. Le radiologue applique sur la peau du bas-ventre un gel à base d’eau pour faciliter le passage des ultrasons. Ensuite, il déplace une sonde afin d’obtenir des images en coupe de la prostate et des organes adjacents sur un écran.

Lors de l’échographie prostatique endorectale, vous serez allongé sur le côté, les genoux repliés sur la poitrine. Une sonde recouverte d’un préservatif et lubrifiée sera introduite dans le rectum jusqu’à la prostate. Le médecin tournera légèrement la sonde plusieurs fois pour observer la glande dans son ensemble.

L’examen peut être désagréable. Vous pouvez ressentir une légère gêne lors de l’insertion de la sonde dans le rectum qui disparaîtra rapidement.

Dès la fin de l’examen, vous pouvez reprendre vos activités habituelles.

Existent-ils des contre-indications à une échographie prostatique ?

L’échographie prostatique utilise des ultrasons et non pas des rayons X. Elle n’est donc pas irradiante et peut être pratiquée sans contre-indications.

Un protège sonde contenant du latex est utilisé lors d’une échographie de prostate endorectale. Veuillez donc nous informer si vous y êtes allergique.