Échographie thyroïdienne

L’échographie est une technique d’imagerie médicale qui repose sur l’utilisation d’ultrasons.

C’est un examen qui ne fait pas appel aux rayons X. Il présente donc l’avantage de ne pas être irradiant.

Qu’est-ce qu’une échographie thyroïdienne ?

L’échographie thyroïdienne est un examen rapide et indolore qui consiste à étudier à l’aide d’ondes sonores la glande thyroïde : sa taille, sa forme ainsi que sa structure vasculaire.

Il s’agit de l’examen de première intention indiqué suite à la palpation de grosseurs anormales au niveau de la thyroïde. Il permet de diagnostiquer et surveiller d’éventuelles pathologies thyroïdiennes.

Pourquoi passer une échographie de la thyroïde ?

L’échographie de la glande thyroïde est réalisée pour diverses raisons :

  • Elle est systématique devant la suspicion d’un nodule. Elle permet d’analyser sa morphologie, sa taille et sa structure
  • Surveiller l’évolution des nodules après traitement par alcoolisation et thermo-ablation
  • Dépister d’éventuelles anomalies telles que les kystes ou les calcifications.
  • Diagnostiquer ou suivre des pathologies thyroïdiennes comme l’hypothyroïdie, en particulier lorsqu’il y a des adénopathies palpables, des signes de compression  qui entraînent une gêne pour avaler, respirer ou parler ou des facteurs de risque de cancer de la thyroïde. L’échographie thyroïdienne permet aussi d’évaluer une hyperthyroïdie, notamment dans la maladie de Basedow, à des fins diagnostiques et pronostiques
  • Dans le cas d’une suspicion de goitres simples ou multinodulaires chez les patients euthyroïdiens
  • Surveillance post-opératoire après une chirurgie thyroïdienne
  • Détection des lésions ou des tumeurs de la thyroïde
  • Le guidage de procédures médicales telles que la biopsie thyroïdienne ou la cytoponction. Elle permet de localiser précisément la zone à cibler lors de l’intervention, afin de minimiser les risques et améliorer la précision du prélèvement

Quand compléter une échographie de la thyroïde par une cytoponction ?

Dans la majorité des cas, les nodules thyroïdiens sont bénins et ne nécessitent qu’une simple surveillance. Cependant, dans certaines situations, une surveillance ou un traitement peut être nécessaire.

L’échographie est l’examen de référence pour caractériser la nature des nodules thyroïdiens. En fonction de leurs caractéristiques, ils sont classés selon le score EU-TIRADS qui comporte 5 grades, allant des nodules bénins aux nodules malins.

La cytoponction complète l’échographie en fonction du score TIRADS attribué au nodule. Elle est recommandée en cas de suspicion faible à modérée de malignité et est obligatoire en cas de forte suspicion ou de certitude de présence de malignité.

Faut-il se préparer avant une échographie thyroïdienne ?

L’échographie thyroïdienne ne nécessite aucune préparation particulière.

Toutefois, nous vous demandons d’éviter l’usage de crème pour le corps ou parfum avant votre échographie pour ne pas altérer la qualité des images.

Il est conseillé de retirer les bijoux et accessoires du cou et de porter des vêtements confortables avec un col assez large.

Avant de vous rendre au rendez-vous, vérifiez que les papiers suivants sont prêts : votre ordonnance, vos anciennes échographies ou cytoponctions thyroïdiennes, les résultats de dosage de TSH, la liste des médicaments que vous prenez et votre carte vitale.

Comment se passe une échographie thyroïdienne dans les centres Révélis ?

Une échographie thyroïdienne dure entre 10 et 20 minutes.

Pendant l’examen, vous serez allongé(e) sur le dos sur un lit, le cou en hyper extension.

Le radiologue applique sur la peau du cou un gel à base d’eau pour faciliter le passage des ultrasons. Ensuite, il déplace une sonde sur votre cou afin d’obtenir des images en coupe sur un écran.

Si besoin, il peut parfois vous demander de vous tourner dans des positions spécifiques ou bloquer votre respiration pendant quelques secondes pour obtenir des images de qualité.

Vous pouvez boire, manger et reprendre vos activités habituelles dès la fin de l’examen.

Existent-t-ils des contre-indications à un examen de la thyroïde par échographie ?

L’échographie thyroïdienne utilise des ultrasons et non pas des rayons X. Elle n’est donc pas irradiante et peut être pratiquée sans contre-indications.

Les femmes enceintes peuvent réaliser un examen de la thyroïde sans risques.