IRM ORL: imagerie tête et cou

L’IRM (Imagerie par Résonance Magnétique) est une technique d’imagerie médicale non irradiante qui permet d’obtenir des images détaillées en deux ou trois dimensions de l’intérieur du corps.

Elle utilise un champ magnétique puissant et des ondes radioélectriques pour explorer diverses structures anatomiques.

Qu’est-ce qu’une IRM de la sphère ORL ?

L’IRM ORL (pour Oto-Rhino-Laryngologie) est l’examen de référence en médecine ORL pour sa précision anatomique.

Elle permet d’explorer les différentes structures de la sphère ORL à l’aide d’images par résonance magnétique : le larynx, les différents étages du pharynx (nasopharynx et oropharynx), les sinus, les amygdales, l’oreille moyenne et interne, la thyroïde et les glandes salivaires principales ( parotide et accessoires ) ainsi que la cavité buccale et la langue.

Pourquoi faire une IRM ORL ?

L’IRM ORL permet d’étudier les différentes pathologies touchant la tête et le cou.

Elle est indiquée pour diverses raisons :

  • Exploration des sinus de la face. Le scanner ORL est l’examen de référence pour explorer les sinusites récurrentes. En cas de suspicion tumorale, l’IRM ORL est indiquée en complément du scanner afin d’affiner le diagnostic et afin de caractériser le contenu sinusien
  • Devant certains troubles auditifs tels que les acouphènes et la surdité. L’IRM des rochers permet une étude précise des structures des oreilles internes et moyennes. Elle vise à rechercher certaines maladies pouvant être à l’origine de ces troubles telles que la maladie de Ménière, le cholestéatome, des tumeurs du conduit auditif interne etc
  • Pour élucider les causes des vertiges notamment paroxystiques et pour explorer une paralysie faciale périphérique. L’IRM permet de rechercher d’éventuelles infections, inflammation (névrite virale faciale ou vestibulaire) ou tumeurs comme le schwannome vestibulaire
  • Rechercher des anomalies des glandes salivaires (parotides, et les accessoires ) comme la lithiase devant des douleurs sous maxillaire ou en présence d’une tuméfaction
  • Le suivi ou la recherche de cancers devant des signes cliniques tels qu’une tuméfaction, déformation , douleurs  ou  compressions nerveuses ou bien si une masse a été détectée à la palpation. L’IRM permet de caractériser la  tumeur et potentiellement d’orienter vers son caractère bénin ou malin
  • Dans le cas de douleurs à la gorge, lors de la déglutition ou si vous avez une voix rauque persistante. L’IRM du nasopharynx ou de l’oropharynx permet de rechercher d’éventuelles anomalies du palais ou des amygdales

Quelle préparation avant une IRM ORL ?

L’IRM ORL est réalisée avec l’injection intraveineuse d’un produit de contraste Gadoliné. Il est donc nécessaire d’être à jeun pendant environ 2h avant votre examen.

Si vous avez des allergies, un test pourra être indiqué afin de vérifier s’il n’y a pas de contre indication à l’injection du produit de contraste. Une prémédication anti-allergique pourrait être nécessaire.

Si vous êtes enceinte, susceptible de l’être ou allaitez, il est impératif de le mentionner. Des mesures de sécurité seront prises.

De plus, si vous souffrez de claustrophobie, prévenez l’équipe médicale. Un médicament contre l’anxiété pourra vous être prescrit.

Pensez à amener le jour de de votre examen l’ensemble des examens d’imagerie précédents de la zone d’intérêt à étudier (radiographies, IRM, scanner, etc), votre ordonnance, carte vitale ainsi que vos résultats de bilan rénal si cela a été demandé lors de prise de rendez-vous.

Quelles sont les contre-indications à une IRM ORL ?

Les contre-indications à une IRM ORL sont similaires à celles de tous les autres examens d’IRM.
Elle est contre indiquée en présence :

  • D’une prothèse auditive non amovible
  • De valve cardiaque métallique et d’une pile cardiaque (pacemaker)
  • D’implants et projections métalliques intra-oculaires
  • De certains clips métalliques intracrâniens

De plus, l’injection de produit de contraste est contre-indiquée en cas d’insuffisance rénale sévère, d’antécédents de réactions allergiques graves liées à l’injection de produit de contraste.

Déroulement d’une IRM ORL dans les centres Révélis

L’IRM ORL est un examen indolore. Il dure en moyenne entre 15 et 30 minutes.

Avant l’examen, il vous sera demandé de retirer vos bijoux et tout objet de vos poches (clés, téléphone portable, portefeuille, stylos, etc) pouvant nuire à la netteté des images.

L’IRM est un examen assez bruyant. Un casque de musique ou des bouchons d’oreille vous seront donnés pour diminuer le bruit.

Une fois dans la salle d’examen, le manipulateur en radiologie vous demandera de porter une surblouse et éventuellement des surchaussures.

Il procèdera ensuite par l’injection intraveineuse d’un produit de contraste à base de Gadolinium dans la partie à examiner. Vous pouvez ressentir une impression de chaleur

Au moment de l’examen, vous serez allongé(e) sur la table d’examen, dans la position indiquée par le professionnel de santé vous prenant en charge. La table est ensuite déplacée à l’intérieur de l’appareil d’IRM.

Vous devez rester immobile durant toute la durée de l’examen afin d’assurer la netteté des images.

L’appareil est équipé d’un micro. Vous pouvez alerter l’équipe en cas de besoin, en utilisant la sonnette qui vous sera remise en début d’examen.

Si cela est nécessaire, nous pouvons intervenir à tout moment ou interrompre l’examen.