Infiltrations périphériques

La radiologie interventionnelle est une sous spécialité de la radiologie dans laquelle les actes sont réalisés sous guidage d’imagerie. Ces gestes minimalement invasifs sont à but diagnostique ou thérapeutique.

Parmi les techniques interventionnelles, les infiltrations articulaires périphériques ont pour objectif de soulager des douleurs localisées résistantes au traitement médicamenteux de première intention.

Qu’est-ce que les infiltrations périphériques en radiologie interventionnelle?

Les infiltrations périphériques en radiologie interventionnelle consistent à injecter une substance anti-inflammatoire de manière radioguidée, échoguidée ou plus rarement scannoguidée, directement dans la zone douloureuse ou inflammatoire comme le poignet, l’épaule, le coude, le genou…

Un produit de contraste iodé est souvent utilisé pour assurer  la bonne précision de l’aiguille et pour injecter le produit inflammatoire au bon endroit.

Cet acte est indiqué à des fins thérapeutiques pour soulager des pathologies telles que l’arthrose, l’arthrite inflammatoire, les tendinopathies, les bursites, le syndrome du canal carpien etc.

L’objectif est de soulager des douleurs résistantes au traitement oral.

Quels produits peuvent être injectés lors d’une infiltration périphérique ?

Les infiltrations de corticoïdes sont le type d’infiltration le plus couramment sollicité. Cette technique consiste à injecter des corticostéroïdes directement dans une articulation ou une zone spécifique du corps afin de réduire l’inflammation, de soulager la douleur et d’améliorer la fonction articulaire.

D’autres types d’injections peuvent également être employés :

  • L’injection d’acide hyaluronique ou visco-supplémentation est indiquée devant des articulations touchées par l’arthrose
  • Le PRP (plasma riche en plaquettes) est obtenu à partir du sang du patient. L’utilisation des plaquettes du patient va favoriser la cicatrisation de certaines lésions ( tendinopathie, déchirure musculaire, arthrose …)
  • Anesthésiques locaux : Principalement utilisés lors de tests anesthésiques articulaires, ces produits à action prolongée permettent de confirmer l’origine articulaire de la douleur avant de décider d’une thérapeutique spécifique

Quelles sont les contre-indications à une infiltration des membres ?

Les infiltrations périphériques ne sont pas indiquées pendant la grossesse, en particulier pendant le premier trimestre.

Ce traitement est également contre-indiqué en cas d’une allergie sévère aux produits de contraste iodés, aux corticoïdes ou en cas de prise de médicaments anticoagulants.

La fièvre ou une infection locale sur le site de la procédure font également partie des précautions à prendre en compte.