Biopsies en radiologie interventionnelle

Les biopsies ont une importance cruciale dans le diagnostic et le choix du traitement de certaines maladies. Elles consistent en un prélèvement ciblé, effectué sous guidage, dont l’échantillon sera ultérieurement soumis à une analyse anatomopathologique.

Qu’est-ce qu’une biopsie en radiologie interventionnelle ?

Une biopsie guidée en radiologie interventionnelle est une procédure au cours de laquelle une petite quantité de tissu ou d’organe est prélevée d’une zone spécifique du corps à l’aide de techniques d’imagerie médicale telles que la radiographie, l’échographie, le scanner ou plus rarement l’IRM.

L’imagerie médicale permet au médecin de visualiser la zone d’intérêt en temps réel et de guider précisément l’aiguille de prélèvement vers le site suspect. Cela peut être particulièrement utile lorsque la zone à biopsier est très petite.

Les tissus obtenus sont ensuite adressés à un laboratoire d’anatomo-pathologie, pour analyse.

Ce procédé médical est réalisé par des radiologues interventionnels avec des aiguilles dont le diamètre dépasse rarement 2 à 3 mm.

Pourquoi faire une biopsie guidée ?

La biopsie guidée est souvent indiquée pour rechercher et éventuellement stadifier un cancer primitif ou métastatique. Lorsqu’une masse ou une lésion est identifiée, ce geste permet de déterminer si la formation est bénigne ou maligne.

Elle peut également être prescrite pour explorer d’autre pathologies :

  • Une inflammation suspecte dans un organe profond
  • Des affections pulmonaires ou osseuses d’origine infectieuse, en particulier lorsque la spondylodiscite tuberculeuse est suspectée
  • En présence de ganglions lymphatiques élargis ou suspects
  • Devant la suspicion de certaines pathologies du foie et des reins

Quelles sont les biopsies réalisées dans les centres Révélis ?

Deux types de biopsie peuvent être indiquées :

  • La macrobiopsie, souvent pratiquée en cas de microcalcifications, qui permet de prélever de grands fragments de tissus
  • La microbiopsie, consiste à prélever de très petits fragments de tissus, souvent à l’aide de fines aiguilles

Les actes de radiologie interventionnelle actuellement réalisés dans les centres Révélis sont :

  • La biopsie mammaire prélève des échantillons de tissus du sein pour analyser les anomalies détectées. Elle permet de déterminer si une masse ou une lésion est bénigne ou maligne
  • La biopsie hépatique sous échographie. Elle consiste à prélever des échantillons de tissus du foie à l’aide d’une guidance échographique et permet d’analyser le foie en cas de suspicion de maladies hépatiques, comme la cirrhose ou les lésions tumorales
  • Biopsie de la prostate : Il s’agit de l’examen de référence pour diagnostiquer le cancer de la prostate
  • La biopsie des parties molles superficielles. Elle est indiquée si la lésion est petite et superficielle dans les tissus mous du corps
  • La biopsie thyroïdienne consiste à prélever des échantillons de tissus de la thyroïde, généralement guidée par échographie. Elle est indiquée en cas de nodules thyroïdiens ou d’anomalies détectées lors de l’imagerie médicale afin de déterminer leur nature bénigne ou maligne
  • La macrobiopsie par Mammotome sous échographie ou rayons X. C’est une procédure de prélèvement de tissus du sein utilisant un “Mammotome” qui permet de recueillir des échantillons de tissus de grande taille de manière ciblée
  • La biopsie des parties molles profondes permet de prélever des échantillons de tissus dans des zones plus profondes du corps, généralement au niveau des muscles ou des tendons. Elle est indiquée pour évaluer des anomalies, telles que des tumeurs ou des inflammations, qui ne sont pas accessibles à travers la peau

Déroulement d’une biopsie guidée par imagerie

Une biopsie guidée par imagerie est un geste indolore. La durée est variable mais ne dépasse pas 45 minutes.

Quel que soit le type d’intervention, superficielle ou profonde, la biopsie guidée  est réalisée sous anesthésie locale.

Une technique d’imagerie médicale comme l’échographie, le scanner, l’IRM, ou la radiographie est utilisée pour guider précisément l’aiguille ou l’instrument de biopsie vers la zone cible. Une fois que la zone à biopsier est correctement visualisée, l’aiguille ou l’instrument de biopsie est introduit dans la zone cible pour prélever des échantillons de tissus.

Si la biopsie est réalisée dans les parties molles superficielles, vous pourrez repartir quelques minutes après l’intervention, sans nécessité d’hospitalisation.

Par contre, si la lésion est profonde ou d’accès délicat, une hospitalisation de quelques heures est nécessaire. Vous devez être à jeun depuis minuit, le soir avant l’intervention.

Elle est réalisée par un radiologue spécialisé au bloc opératoire.

Vous repartirez qu’après un contrôle échographique ou scanner afin de vérifier l’absence d’éventuelles complications.

Les possibles complications d’une biopsie en radiologie interventionnelle

Les éventuelles complications d’une biopsie varient en fonction du type de procédure et de la zone du corps concernée.

La principale complication est le saignement local. La plupart du temps, les saignements ne nécessitent pas de traitements spécifiques.

Bien que rare, une infection au niveau du site de la biopsie peut survenir.

Certains patients peuvent présenter des réactions allergiques aux substances utilisées pendant la procédure d’imagerie médicale, telles que les agents de contraste.

Dans le cas de biopsies pulmonaires, une complication rare est le pneumothorax, un décollement du poumon. Bien que cela puisse causer de la douleur, la plupart du temps, il se résorbe généralement de lui-même après un simple repas.